Nos souvenirs selon Facebook

PHOTO-UNE-souvenirsfacebook
Vous avez surement déjà vu apparaitre plusieurs fois dans votre fil d’actualité Facebook ces fameux posts « Ce jour-là » qui reprennent vos anciens posts Facebook où ceux dans lesquels vous étiez identifié(e)s. Et là, c’est le drame. Parce que oui, on pourrait croire que Facebook prend un malin plaisir à vous rappeler les PIRES souvenirs qui traînent sur Facebook depuis votre inscription.

Facebook ne pense pas à mal en faisant cela, j’en suis sûre. Mais Facebook a oublié que les relations humaines étaient complexes et qu’une photo que vous regardiez avec un grand sourire à une certaine époque peut très mal passer lorsque vous la découvrez au petit matin six ans plus tard. C’est comme lorsque, alors que vous devriez déjà être couché(e)s depuis une demie heure, vous vous enfoncez dans les tréfonds de Facebook:

 » Ah tiens, qu’est ce qu’elle devient cette !§ »è&§ » , au fait ?  Je vais aller voir un peu sur son profil, checker toutes ses photos et  voir comment elle a l’air super heureuse, ELLE »

Et de là, vous tomber sur une autre connaissance encore plus lointaine et ainsi de suite jusqu’à vous plomber totalement le moral pour la semaine à venir. Parce que, en général, ce n’est pas vos amis que vous allez stalker jusqu’au bout de la nuit, non, c’est plus souvent des connaissances, du collège, du lycée, de la primaire même, des gens à qui vous n’avez peut-être même jamais parlé, mais dont vous étiez jaloux(ses) au plus profond de vous.
Mais dans cette situation là, c’est en quelque sorte vous qui avez décidé de vous déprimer à revoir toutes ces têtes. Alors qu’avec les « souvenirs », c’est Facebook qui vous a imposé dès votre réveil tous ces statuts et autres photos que vous aviez délibérément effacé de votre mémoire et dont vous auriez aimé qu’ils restent à jamais enfoui dans les tréfonds de votre « mur ».

GIF Facebook " hate you all "

Je dois bien l’avouer, parfois ce sont des souvenirs plutôt pas trop mal, du genre la date à laquelle vous êtes devenu(e)s amis avec votre chéri(e), … ou votre chien; une photo de vous et votre meilleur(e) ami(e), … Et puis souvent Facebook ressort des statuts écrits par soi-même ou par une quelconque connaissance de l’époque. Des statuts totalement mystérieux et qui ne veulent jamais rien dire, entre ceux où vous parliez de vous-même à la troisième personne et ceux dans lesquels trois mots se battent en duel et étaient censés exprimer votre mal être le plus profond.

Petit combo écrit par moi-même pour… moi-même, apparemment: « Commence à Criser sérieux … ! ». Voilà, vous pouvez donc remarquer l’utilisation de la troisième personne et l’apitoiement sur mon propre sort, EN MÊME TEMPS. Et je n’ai bien entendu jamais donné d’explications aux « ?????? » insistants de ma tante.

C’est typiquement ce genre de statut qu’on aurait aimé oublier mais que Facebook aime nous renvoyer en pleine face. Et puis n’oublions pas non plus les messages écrits par vos “amis“ du lycée, à qui vous ne parlez plus du tout aujourd’hui.

Alors la prochaine que tomberez sur ces souvenirs marquants selon ce cher réseau social, pensez à moi et surtout dites  » merci Facebook tu as réussi à me déprimer pour la journée :D ! « 
Bon après, il faut bien l’avouer, le ressenti pourra être différent en fonction des personnes, tout le monde n’a pas le même parcours chaotique en amitié que moi et revoir ces souvenirs doit même être plaisant pour certains ( la photo avec votre meilleure amie tout sourire ! ( et votre coupe de cheveux affreuse et votre acné ) Alors, toujours aussi plaisant ? )

Et vous alors, que pensez-vous de ces petites piqûres de rappel ?

Si vous aussi vous voulez aller voir vos souvenirs même les jours où Facebook vous le rappelle pas, c’est par ici: Je veux checker mes souvenirs de la honte ( C’est cadeau. De rien. )

Suivez moi sur votre réseau social préféré :

rolloverimagesample rolloverimagesample rolloverimagesample rolloverimagesample

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *