Comment suis-je devenue accro à mon téléphone portable ?

PHOTO-UNE-reseauxsociaux

Il m’est arrivé un truc fou la semaine dernière: pendant une journée entière, je n’ai pas eu de téléphone portable. dingue, n’est ce pas ?

Tout a commencé lorsque j’ai voulu changer de portable. Est arrivé un moment où mon iPhone 4S a commencé à décliner tout doucement. « Stockage saturé !! » me hurlait-il inlassablement. Il n’en faisait qu’à sa tête et il trouvait apparement plaisant de s’éteindre au moment où j’avais le plus besoin de lui et surtout, sans crier gare. Parce que oui, je prenais cela comme une trahison le fait qu’il s’éteigne alors qu’il lui restait encore 40 %. Et impossible de le rallumer sans l’avoir brancher, bien entendu.
Je me suis donc rendu chez l’ami Bouygues Telecom pour level up, à moi le 5S ! Mais eh, rien n’est jamais facile avec moi. Le tout nouveau tout beau était devant moi, il allait être en ma possession dans quelques minutes ! La caisse ne marchait plus, il me fallait revenir le lendemain. Problème ? Je n’étais pas libre, mon père devait donc y aller à ma place ( encore merci! ). Pour cela, il lui suffisait de prendre mon ancien 4S avec lui. Voilà donc comment je me suis retrouvée sans téléphone portable pendant toute une journée.

Et ce fut duuuuur ! Je savais déjà que j’étais accro à cette chose, mon copain aimait me le répéter et je m’en étais déjà rendu compte par moi même. je m’ennuie ? Hop, un petit tour sur Facebook. Je regarde la télé ? Je scrolle les photos de mes abonnements Instagram. Je vais me coucher, je prends mon bain, je suis entre amis, arrêtée à un feu rouge, avec mon copain, en train de manger, sur la plage, en famille, aux toilettes, … ??? À moi les applications VDM, DansTonChat, Hellocoton, Pinterest et compagnies ! Mon téléphone portable est constamment à côté de moi, dans ma main ou dans ma poche.

Je suis donc partie à mon stage, les mains vides et le coeur lourd. Sur la route, j’ai pensé à toutes les choses qu’il fallait soudainement que je fasse et qui nécessité l’utilisation de mon téléphone portable: répondre à une demande d’invitation sur Facebook, répondre à un mail pro, vérifier quelque chose, consulter mes stats, lire la dernière VDM illustrée, … La panique. Arrivée, je me jette sur mon ordinateur et tente de me connecter à mon compte Facebook. Et bien vous savez quoi? Sans portable et sans la possibilité de scanner une photocopie de pièce d’identité, il vous est complètement impossible d’accéder à votre compte.
Tant pis, j’attendrais, …

Mon esprit est totalement absorbé par le travail que j’ai à faire ( un jour, peut être, je vous parlerais de mon stage ), et la pause du midi arrive rapidement. Mes collègues me proposent d’aller manger quelque part, OK, c’est parti !
Et là, c’est le drame, ils ont tous le nez sur leur portable, l’un répond à un message, un autre est sur son profil Facebook et le reste joue à un jeu. Et moi ? Je mange en tête avec moi et moi même ( et mon mexicanos )  » Hey, vous vous êtes vu, bande d’accro ! «  Ah… ah… ah… Mon téléphone portable ne m’avait jamais autant manqué qu’à ce moment précis.

Le reste de la journée se passe sans encombres et je n’y pense presque plus. Parfois encore, je le cherche du coin de l’oeil et j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose lorsque je me lève, mais à part ça, tout va à peu près bien. C’est sur la route du retour que je faillis. J’étais en train de penser à quelque chose qui m’a donné envie de faire une recherche express sur internet et, ni une ni deux, arrêtée à un feu rouge, j’a dirigé ma main vers l’endroit où aurait du se trouver mon téléphone portable, et je l’ai refermée… sur du vide. C’est à ce moment là que je me suis réellement rendu compte que ça n’était pas normal. Des habitudes s’étaient installées et il n’était pas facile de s’en défaire.

Quel ne fut donc pas mon soulagement lorsque je suis arrivée chez moi et où j’ai pu découvrir mon tout nouveau tout beau portable qui m’attendait sagement sur mon bureau. J’ai pu envoyer un message à mon copain, répondre à mon invitation sur Facebook et rattraper mon retard sur tous les autres fils d’actualité. Et depuis, je ne l’ai plus jamais lâché.

Un jour, j’aimerais vous raconter comment j’ai réussi à me détacher de cet objet maléfique, mais ce n’est apparement pas pour tout de suite… J’essaye pourtant, promis !

Et vous, comment auriez vous vécu une journée sans téléphone portable ?
Et attention, pas de triche, on ne parle pas d’une journée en vacances au bord de la plage ! Non non, je vous parle d’une journée du quotidien, une journée qui ressemble à toutes les autres .

2 réflexions sur “Comment suis-je devenue accro à mon téléphone portable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *